Salles de concert : le Paradiso à Amsterdam

Par Sarah Le Corff le 17-04-2018

Le Paradiso d’Amsterdam est une salle de concert mondialement connue où tous les musiciens rêvent ou ont rêvé de se produire, de David Bowie à Coldplay. Ce bâtiment est riche d’histoire et de symboles de révoltes, d’idéaux, d’arts, de jeunesses à travers les années. Voici donc le premier volet de notre série de salles de concerts : le Paradiso à Amsterdam.

Du centre religieux au temple de la pop culture

Construit en 1880, le Paradiso devait être la maison mère de la Congrégation Libre – un courant protestant fondé sur le libre-arbitre total de l’homme. L’ordre a été donné de rendre l’église la plus épurée et exempte de symboles religieux possible. L’année 1968 est charnière dans ce que devint le Paradiso : un club qui a embrassé les cultures pop, punk, rock à travers les années.

parraParadiso, Amsterdam

Révoltes et années punk

Les mouvements de révoltes représentés par la phrase « no future » ont envahi le Paradiso dans les années 80. Les photographes ont pu immortaliser ces années de rébellion et de critique politique et sociale dont le Paradiso faisait son fer de lance. Financièrement parlant, ces années auraient pu mener le club à sa perte.

blondieBlondie au Paradiso pour les 40 ans de sa carrière d'artiste

Mais est-ce vraiment surprenant que le courant punk ait permis au club de se relever financièrement ? Les artistes les plus iconiques ont passé ses portes (on pense à Blondie ou Patti Smith). Bien que le sol ait allègrement souffert des pogos, le Paradiso est rapidement devenu le symbole même de la culture punk et du no future.

Le Paradiso aujourd'hui

En 50 ans, le Paradiso a perdu son engagement politique et social à proprement mais reste le temple musical d’Amsterdam. Il est aujourd’hui financé en partie par le gouvernement néerlandais en tant que centre culturel.
Si le symbole porté aujourd’hui par le Paradiso n’est plus politique, il demeure l’image d’une étape franchie dans la carrière d’un musicien qui aurait la chance de se produire là où les plus grands sont passés avant eux – parmi eux Nirvana, Pink Floyd ou les Rolling Stones.

The Rolling Stones au Paradiso

Toujours est il que le Paradiso est et, nous l’espérons, restera un symbole de la vie nocturne mais également politique d’Amsterdam pour de nombreuses années encore.
Si certains prévoient de s’y rendre, vous pouvez courir au Musée d’Amsterdam jusqu’au 19 août 2018 pour l’exposition 50 jaar Paradiso.

Vous êtes intéressé par l'industrie de la musique, les conseils pour artistes et Gigstarter ? Lisez notre blog.

Gigstarter rend la musique live accessible à chacun. Sur gigstarter.fr, vous trouverez facilement de la musique live pour votre événement. Ce service est gratuit de toute commission ou frais de réservation, pour les artistes et les clients. Jetez un coup d'oeil à notre site internet et suivez nous sur Facebook pour rester au courant des événements et nouveaux talents Gigstarter.

Pas de galères, seulement de la musique.


Tags: monde, europe, nuit, boite, club, concerts, gigs, voyage, travel, france, amsterdam, venue, live music, paradiso